Archives

Comment suivre le régime paléo

Un petit cours d’histoire, pour commencer.

Paléo est le diminutif de Paléolithique

Le Paléolithique, c’est la première et la plus longue période de la Préhistoire, durant laquelle la société humaine est composée exclusivement de chasseurs-cueilleurs, avant que l’homme ne se lance dans l’agriculture et l’élevage. Continuer la lecture

Le pacemaker gastrique fait reculer l’obésité

Le pacemaker gastrique: révolution pour le poids ideal ?

Le pacemaker gastrique: révolution pour le poids ideal ?

Enfin une chirurgie non agressive pour le poids idéal!

C’est la revue Technologie Review (du MIT, le célèbre Massachusetts Institute of Technology) qui l’annoncé. Après les objets de torture qui réduisent l’estomac (l’anneau, le bypass, le pontage gastriques), le pacemaker gastrique vient d’être inventé. Il est sans douleur physique. Il se compose d’un capteur et d’une puce électronique. On les implante sur la paroi extérieure de l’estomac. Le capteur réagit à l’arrivée de la nourriture; la puce envoie alors des impulsions électriques dans les terminaisons nerveuse de l’estomac pour faire croire au cerveau, bien plus tôt que prévu, que l’estomac est plein. Le tout se fait sans souffrance ni faim et est réglable selon le patient. En France, il semble que nous soyons en retard car cette découverte n’est pas encore proposée sur l’Hexagone.
Le pacemaker gastrique un jour en France pour lutter contre l'obésité?

Le pacemaker gastrique un jour en France pour lutter contre l'obésité?

Ce pacemaker a été créé aux États-Unis et il est disponible dans certains pays européens (en Angleterre,  en Espagne et en Allemagne, par exemple). Les résultats sont impressionnants : en douze mois, les patients ont perdu entre 22 et 38% de leur poids. Environ 1/4 à 1/3 de leur poids. C’est incroyable! On pose ce pacemaker gastrique comme on fait pour  les appendicites. C’est très léger. Sauf pour le portefeuille… car cette opération est facturée le double de la pose d’un anneau gastrique. Il semble que cette opération soit encore réservée aux personnes qui ont un IMC (Indice de masse corporelle) supérieur à 40. Au fait, connaissez-vous votre IMC? J’ai une bonne nouvelle pour vous! Si vous déposez un commentaire sur ce blog, par exemple sous cet article, vous recevrez GRATUITEMENT un logiciel qui calcule l’IMC des adultes et un autre logiciel qui calcule l’IMC des enfants. Alors, allez-y, commentez !!! Lâchez-vous! Deux minutes après votre commentaire, vous saurez où vous en êtes de votre IMC et où en sont vos enfants. En plus, vous aurez vos logiciels à disposition chaque fois que vous le souhaiterez. C’est votre cadeau!    

Les yaourts probiotiques Activia et Actimel font grossir

les yaourts probiotiques actimel et activia font grossir

les yaourts probiotiques actimel et activia font grossir

Je dois avouer que lire que DANONE a été obligé de retirer sa publicité mensongère pour les yaourts Activia et Actimel m’a réjoui! Ils ont fait tant de matraquage et tant de dégâts depuis 15 ans! Peut-être étiez-vous déjà au courant. Si vous ne le saviez pas, ne culpabilisez pas, ce n’est pas étonnant: Danone ne s’en est pas vanté… Il existe des chercheurs indépendants qui font un travail exemplaires. Pour preuve, le « pavé dans le pot de yaourt » qu’a lancé  Didier Raoult, chercheur français, dans la prestigieuse revue scientifique «Nature» de septembre 2009 a fini par être payant.

Les yaourts Activia et Actimel rendent les enfants obèses

Pour ce responsable du labo de virologie de la Timone à Marseille, les yaourts et autres boissons lactées pleins de probiotiques auraient une responsabilité déterminante dans l’épidémie d’obésité qui frappe les enfants. Selon les pubs télévisées de Danone, les probiotiques que la marque ajoute plein pot dans divers yaourts sont censés « booster » les défenses immunitaires. On en trouve plus de 1 milliard par pot d’Activia ou d’Actimel. Le « hic » (car il y a un hic) est que ces fameuses bactéries « actives et vivantes », dixit Danone, ne sont pas inconnues : ce sont les mêmes que les élevages industriels utilisent depuis longtemps  comme activateurs de croissance…  pour faire grossir plus rapidement cochons et poulets! Un porc ainsi gavé de probiotiques, c’est plus de 10 % de gagné sur la balance. Danone pousse donc à engraisser, euh… non, pardon! élever nos enfants comme des cochons ou des poulets!!! En fait, il y a quelques mois, des chercheurs ont comparé la flore intestinale des obèses et des non obèses. Et les résultats ont été surprenants !!     Téléchargez GRATUITEMENT le livre « Les Clés de l’Amincissement » et recevez les ASTUCES Poids Idéal par email
Prénom : *
Email : *
  Les résultats ont surpris tout le monde : les obèses étaient bourrés de probiotiques – ceux qu’on trouve justement dans les yaourts vanté comme apportant un « plus »  à la santé par Danone. Didier Raoult commente ces résultats: «On a autorisé pour l’alimentation humaine des activateurs de croissance utilisésdans les élevages, sans chercher à savoir quel serait l’effet sur les enfants». Du coup, celui-ci a réclamé des études pour connaître le rôle précis de tous ces produits.

Les yaourts Activia et Actimel rendent aussi les adultes obèses

les yaourts probiotiques actimel et activia rendent obèses

les yaourts probiotiques actimel et activia rendent obèses

les enfants ne sont pas les seules victimes de cette supercherie.  Marie-Ange Zwickert (du Secrétariat Maintenance Belle-Idée à l’Hôpital de Bellerive en Suisse) a rencontré de nombreuses femmes qu’elle a trouvées potelées alors qu’elles étaient en réalité sous alimentées; elles cherchaient en effet à maigrir en se limitant à quelques yaourts par jour plus quelques babioles. Mais elles étaient vraiment déçues car elles continuaient à grossir, elles étaient de plus en plus fatiguées et fragiles. D’où l’article « Aigle moqueur » que Marie-Ange Zwickert avait passé dans le magazine « Pratique de Santé » sous le titre «  Devenez XXL avec des yaourts  » Finalement, toutes ces alertes ont fini par faire bouger émouvoir les administrations avant que le scandale n’éclate trop au grand jour. Les autorités de l’état viennent de mettre la pression sur le groupe Danone, l’obligeant, selon les termes délicats des grands journaux «à revoir sa copie». Rien de violent dans la presse écrite ni à la radio ni à la télé! Un monstre comme Danone, ça se ménage… revenus publicitaires obligent! Vous comprenez mieux maintenant pourquoi vous n’avez pas forcément été informé… Est-ce que ce sera un coup dur pour la marque? Actimel Europe et Activia Europe pèsent ensemble 1,5 milliards d’Euros sur un chiffre total Danone de 15 milliards,  soit 10 %. Mais l’entreprise sait jouer de ses discrètes et adroites manœuvres de retrait publicitaire. Et puis, les habitudes de beaucoup de consommateurs automatisés ne vont pas changer du jour au lendemain.  Les Suisses disent qu’il n’y a pas vraiment le « feu au lac », en attendant qu’on nous invente une autre « salade à la mode ». Les pubs pour Danacol et autres alicaments m’ont suffisamment énervés pour que je me fasse une joie de vous faire partager cette info. On se rend enfin compte que les petits déjeuners de céréales par exemple sont surtout remplis de graisse et de sucre, qu’ils n’ont qu’un faible apport nutritif. J’ose espérer que les chercheurs vont orienter leurs prospectives vers des produits sains. Tant pis si on me prend pour un rêveur!

Pour ma part, j’ai perdu 15 kilos avec la Méthode Moins Quinze

Cliquez ici pour voir comment. Source : Amateurs de yogourts ? Marie-Ange Zwickert – Secrétariat Maintenance Belle-Idée, Hôpital de Bellerive, Suisse J’ai trouvé l’article dans un email envoyé par une amie et  ici: http://artdevivresain.over-blog.com/article-un-pave-dans-le-yaourt-52101771.html

avez-vous vu envoyé spécial la suite sur les enfants et ados obèses

envoye special sur les enfants obèses

envoye special sur les enfants obèses

Le principe de l’émission est de revenir 8 ans après vers les personnes auxquelles Envoyé Spécial a consacré une émission … il y a 8 ans. Samedi dernier, c’était sur les enfants obèses. Il y avait  Guillaume et Mickaël, obèses tous les deux lorsqu’ils avaient 4 ans. Aujourd’hui Guillaume est âgé de 12 ans et pèse 92 kilos. Mickaël a 13 ans. Il a  limité sa prise de poids: à 73 kilos pour 1,55m, il mange ce qu’il veut, mais son poids reste son idée fixe.

Depuis dix ans, en France, le nombre d’enfants obèses diminue…  sauf dans les familles les plus modestes!

C’est une injustice sociale supplémentaire. L’un des médecins rencontrés il y a huit ans avoue son échec et son impuissance à soigner ces enfants en surpoids. Depuis deux ans, ce pédiatre préconise la pose d’anneaux gastriques dès l’âge de 12 ans pour les cas les plus graves. Si vous avez raté l’émission, elle repassera sur France2 Mercredi 02 mars à 4h55. Vous pouvez aussi la visionner dès maintenant sur la page http://envoye-special.france2.fr/envoye-special-la-suite-3068-un-appa%C2%A9tit-sans-fin-8-ans-apra%C2%A8s.html Sur cette page, j’ai été ému par le témoignage de parents d’enfants obèses. Quelle que soit leur décision, cela montre leur volonté de se battre. Ce blog veut contribuer à faire reculer l’obésité partout. Les enfants sont des victimes particulièrement exposées. Laissez un commentaire pour dire ce que vous en pensez  

les Français et les Françaises sont les 3èmes en poids ideal dans le monde!

français et françaises en 3ème place du poids ideal

français et françaises en 3ème place du poids ideal

C’est ce qui ressort des résultats d’une étude qui concerne l’obésité dans le monde que la revue britannique « The Lancet » vient de publier. L’étude classe les pays où la population est en surpoids grâce à une moyenne de l’indice de masse corporelle (IMC, indice reconnu par l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé). Rappelons qu’un IMC variant entre 18,5 et 25 indique un poids ideal ;  entre 25 et 30 il y a surpoids ;  et au- delà de 30 c’est l’obésité.

Japon 1er, Suisse 2ème, France 3ème en poids ideal

Les Japonais, avec une moyenne de 22 pour les femmes et 24 pour les hommes sont les plus minces. Les Suisses avec un IMC moyen de 24,1 viennent en 2ème position. La troisième place de la population la plus mince revient à la France : les femmes présentent un IMC de 24,8 et 25,9 chez les hommes.

L’obésité est un fléau dans les îles du Pacifique, au Mexique, en Afrique du Sud, aux États-Unis

Dans certains pays, le surpoids et l’obésité sont de vrais fléaux. Le pire est incontestablement sur l’île de Nauru, dans le Pacifique Sud. La moyenne de l’IMC des femmes atteint 35 contre 33,9 pour les hommes. Les Mexicaines, les Saoudiennes, les Égyptiennes ou encore les Sud-Africaines sont gravement touchées par l’obésité avec un IMC moyen de 30,1. De leurs côtés, les États-Unis présentent une population en très net surpoids avec un IMC de 28,5 pour les hommes et 28,3 chez les femmes. J’ai été surpris de la présence de l’Egypte et de l’Arabie Saoudite à ce niveau d’obésité. Qu’en dites-vous ?

la sociologie de l’obesite

émission de france-inter sur l'obésité

émission de france-inter sur l'obésité

émission de france-inter sur l'obésité par Mathieu Vidard

émission de france-inter sur l'obésité par Mathieu Vidard

Excellente émission sur France Inter! « LaTête au Carré » présentée par Mathieu Vidard. Il a abordé mardi 15 février la sociologie de l’obésité avec son invité Thibaut de Saint Pol. Il le recevait avant le grand débat sur CNRS jeudi 17 février « Sommes-nous trop gros ? » .

Quelques points que j’ai notés sur le poids ideal

– Spécificité française : les Français sont les plus minces en Europe. – La minceur est un enjeu plus fort pour les femmes que pour les hommes.

Dans la répartition du surpoids et de l’obésité, il n’y a pas de justice!

– Les couches sociales les plus élevées sont plutôt plus minces alors que les dégâts de l’obésité sont plus graves dans les couches sociales plus défavorisées. – L’IMC est discutable quand on parle de surpoids (pas d’obésité). – L’obésité est considérée comme une épidémie non virale depuis 1998. – L’idéal de minceur est relayé par les médias. – Les régimes ne servent pas à grand chose, même si leur commerce est assez florissant. – Le poids de la graisse n’a rien à voir avec le poids des muscles : par exemple les rugbymen – L’histoire de la minceur indique qu’il s’agit surtout d’une construction sociale.
Thibaut de Saint Pol, sociologue du surpoids, de l'obésité et du poids ideal

Thibaut de Saint Pol, sociologue du surpoids, de l'obésité et du poids ideal

Thibaut de Saint Pol, sociologue, est l’auteur de « Le Corps désirable. Hommes et femmes face à leur poids »

Ce livre est paru en 2010 aux Presses universitaires de France. ps : les grands débats du CNRS Ce jeudi 17 : Pourquoi sommes-nous trop gros ? Avec Gérard Apfeldorfer, Bernard Guy-Grand, Jean-Louis Nahon et Thibaut de Saint Pol Aujourd’hui, le surpoids et l’obésité se répandent rapidement, touchant en France respectivement 32 % et 15 % des personnes de plus de 18 ans. Cette épidémie devient un problème majeur de santé publique partout dans le monde. Comment réagir face à ce nouveau genre d’épidémie ? Les habitudes alimentaires sont-elles seules en cause ? Les régimes amincissants sont-ils une bonne réponse au problème ? Les intervenants analysent les processus comportementaux, environnementaux et biologiques qui conduisent à l’obésité et livrent quelques pistes pour essayer d’y résister. Jeudi 17 février 2011 à 19 heures Salon de lecture Jacques Kerchache Musée du quai Branly, Paris 7° e infos : http://www.cnrs.fr/lesgrandsdebats Savez-vous que vous pouvez retrouver votre poids idéal avec des méthodes naturelles ? Allez voir ici : http://poids-ideal.philampm.com/poids-ideal-naturel

Six facteurs contribuent à la prise de poids

les facteurs d'obésité qui empêchent d'avoir le poids idéal

les facteurs d'obésité qui empêchent d'avoir le poids idéal

Pourquoi certaines personnes sont plus sensibles à l’obésité que d’autres ? Pourquoi certaines personnes peuvent contrôler leur poids et d’autres ont tant de peine à le faire? Quelles sont les personnes qui entrent dans la catégorie à risque en matière d’obésité? On peut relever six facteurs qui contribuent à la prise de poids incontrôlée et peuvent rendre une personne susceptible de devenir obèse.

1. La nature

Si un ou vos deux de vos parents sont obèses, vous risquez de développer ce trouble. Un gène spécifique menant à l’obésité n’a pas encore été découvert, mais des scientifiques sont convaincus qu’il y en a un. Il y a une très forte «nature» des éléments de poids. Les gens qui ont des ascendants obèses peuvent être prédisposés à l’obésité, même s’ils sont élevés par des parents minces ne souffrant pas de problème de poids.

2. La nutrition

Vous pouvez avoir du surpoids simplement parce que vous adoptez des mauvaises habitudes alimentaires et que vous ne faites pas d’exercice comme d’autres personnes autour de vous. Vos enfants prennent les mauvaises habitudes qu’ils voient tout comme ils ne mangent que ce qui leur est servi. Cela signifie que si du matin au soir ils ne mangent que des aliments frits et que leur alimentation n’est faite que sur la base de celle de la restauration rapide, il sera tout à fait normal que l’on observe une prise de poids et que cette obésité tende même à s’aggraver.
hérédité, nutrition : comment perdre du poids ?

hérédité, nutrition : comment perdre du poids ?

3. Le sexe

Les femmes sont plus sensibles à l’obésité que les hommes. Il est aussi plus probable qu’elles s’en préoccupent et essaient de perdre du poids, en particulier avec l’aide de pilules pour maigrir et d’autres compléments naturels employés pour la perte de poids.

4. L’âge

Les jeunes sont généralement plus actifs et de ce fait plus protégés face à l’obésité. Les personnes âgées courent de plus grands risques d’avoir des problèmes de poids et ont plus de difficulté à perdre du poids.

5. L’origine ethnique

Les Esquimaux sont connus pour avoir un métabolisme lent et sont par conséquent plus lourds. Les Afro-Américains ont aussi tendance à lutter contre l’obésité plus que les Caucasiens américains et européens.
perdre du poids, du ventre, des kilos : s'éloigner de la télé

perdre du poids, du ventre, des kilos : s'éloigner de la télé

6. Les finances

Les gens riches peuvent s’offrir des aliments biologiques et sains (ce qui coûte cher) ; ils peuvent se permettre des inscriptions aux cours de gym et à d’autres activités physiques tout aussi chères. C’est un luxe que ne peuvent pas se permettre des personnes aux revenus modestes. Découvrez comment perdre du poids avec des méthodes 100% naturelles  : http://poids-ideal.philampm.com/poids-ideal-naturel

le surpoids conduit au rejet

surpoids, obésité entraînent au rejet, à l'isolement

surpoids, obésité entraînent au rejet, à l'isolement

Nous savons que le surpoids et l’obésité peuvent augmenter notre risque de diabète de type 2, maladies cardio-vasculaires, et même le cancer. Mais saviez-vous que le poids du corps peut être la cause également de trouble psychologique et social ?

Être chroniquement en surpoids = être mis de « côté »

Une nouvelle étude de l’Université du Michigan a examiné l’individu de façon sociale, financière, et les conséquences émotionnelles dûes à l’excès de poids. Il s’agit d’une des premières études à long terme dans ce domaine. Les chercheurs ont suivi 5000 personnes de l’école secondaire jusqu’à l’âge mûr, à travers le suivi de leur poids et l’indice de masse corporelle (IMC) par an pendant 22 ans. Les chercheurs ont étudié deux cas : – les personnes qui avaient un poids normal à l’école et qui ont pris peu de poids chaque année pendant 15 à 20 ans, – et ceux qui faisaient de l’embonpoint à l’âge de 19 ans et qui ont continué à gagner du poids plus rapidement au cours de l’étude. Les résultats font un peu peur. Les personnes qui étaient en surpoids chronique de l’école à l’âge moyen sont les suivants : – Trois fois plus de risque au développement d’une maladie chronique (maladie cardiaque ou diabète). – Presque deux fois plus de risques de recevoir l’aide sociale ou l’indemnité de chômage. – Une fois et demie plus prédisposé à être au chômage ou connaissant des difficultés financières. – Plus susceptibles de ne pas avoir de conjoint.
Perdre du poids permet de limiter le risque de chômage

Perdre du poids permet de limiter le risque de chômage

Bien que l’étude ne suggère pas que l’excès de poids ou l’obésité amène une personne à être seul(e), il est bien connu que les problèmes de poids peuvent détruire l’estime de soi, ce qui rend plus difficile l’apprentissage à l’école, au travail, et dans ses relations personnelles.

Perdre du poids = être mieux intégré socialement

L’étude met en lumière les facteurs associés au fait d’être mis de « côté » du fait d’être chroniquement en surpoids et il souligne l’importance d’aider les jeunes adultes à gérer leur poids, plutôt que de laisser les problèmes de surpoids déterminer leur vie future.
L'image de soi ... Il y aurait beaucoup à dire, non ?

L'image de soi ... Il y aurait beaucoup à dire, non ?

Découvrez comment perdre du poids avec des méthodes 100% naturelles  : http://poids-ideal.philampm.com/poids-ideal-naturel

Lutter contre le gras du ventre

La recherche a déterré de nombreux faits qui se rapportent à la graisse et à l’obésité du ventre en général. L’obésité est un problème qui touche environ 40% de la population mondiale. Tous les services sanitaires surveillent de très près ce phénomène et parlent même d’une pandémie même si cette maladie n’est ni infectieuse ni contagieuse.
un ventre rebondi, une mauvaise image de soi

Un ventre rebondi, une mauvaise image de soi

L’image du corps idéal va avec celle du poids idéal.

L’obésité est décrite comme un état dans lequel l’excès de graisse s’accumule dans le corps jusqu’à un certain degré où cela devient un risque sanitaire. Les maladies liées à l’obésité incluent la perte d’énergie, les risques cardiaques et vasculaires sans compter la baisse de l’image de soi parce que le ventre colporte l’image de l’être humain attrayant, tant que celui-ci est maigre. L’image du corps idéal va avec celle du poids idéal. Il y a plusieurs raisons qui peuvent provoquer l’accumulation de graisse au niveau du ventre chez certaines personnes. L’une d’entre elles mène un style de vie qui se compose de peu ou pas d’exercice. Ceci peut être attribué aux sociétés où les gens choisissent de conduire plutôt que de marcher quand il faut faire même une distance courte. Ensuite, il y a ceux qui passent des heures devant la télévision tout en se livrant à une alimentation à haute teneur en graisses. Nous ne pouvons pas éliminer ceux qui sont obèses pour des raisons génétiques qui voient leur corps accumuler des graisses, voire les fabriquer.

Pour perdre du ventre, deux ou trois petites choses à faire

Il y a deux ou trois petites choses que l’on peut faire pour lutter contre la graisse du ventre.
Perdre du ventre, c'est gagner une bonne image de soi

Perdre du ventre, c'est gagner une bonne image de soi

La première est de faire de l’exercice. Ce n’est ni compliqué, ni coûteux. On peut substituer une adhésion à une salle de sport simplement par la marche ou le footing. Une autre forme d’exercice très simple consiste à faire quelques pompes et quelques séries d’exercices abdominaux. Manger sainement est également sur la liste des tactiques à utiliser contre le gras du ventre. Apprenez également à lire les étiquettes des produits que vous achetez. Pour perdre du ventre, évitez les produits contenant trop de graisses. Laissez un commentaire et vous recevrez trois cadeaux pour vous aider à perdre du ventre.